Reconst01  
 

Méthode de réécriture de la constitution

 

 
 

Dès le départ, il semble obligatoire de choisir entre deux options :
     - Soit inventer une nouvelle constitution
     - Soit modifier l'actuelle constitution


Mais quelle que soit l'option choisie, et puisque personne ne peut prévoir toutes les malversations possibles, il faudra de toute façon commencer par se baser sur les problèmes et dysfonctionnement déjà constatés par le passé pour concevoir les nouvelles règles, puis instaurer un système référendaire évolutif de cette constitution (puisque son principal problème est qu'elle devient régulièrement inadaptée à cause de l'évolution du contexte qu'elle ignore).

Il apparaît donc utile de lister les anomalies constatées et de repérer les lacunes qu'elles ont exploitées, pour corriger les textes afin d'éviter qu'elles ne puissent de reproduire, en tenant compte que ces mesures ne concernent que la constitution (il faudra traiter autrement celles relevant d'autres dysfonctionnements comme par exemple dissimulation habile, complaisances administratives ou laxisme judiciaire).

La préparation de cette nouvelle constitution devrait donc commencer par un recensement des problèmes (connus ou prévisibles) et leur correspondance avec l'article de la constitution à corriger (ou à créer). Cette phase préparatoire peut commencer concrètement dès à présent.

Elle est à la portée de tout groupe de travail et consiste en une méthode simple :

  1. Recensement des problèmes passés
  2. Correspondance avec une lacune ou une anomalie de la constitution
  3. Proposition (ajout ou modification)
  4. Referendum

Elle nécessite une référence à l'actuelle constitution de 58 mais celle-ci est accessible très facilement :

 
  Lien vers la Constitution de 58